Hypersomnie

Le DSMIV code F51.1 [307.44] ce trouble qui se définit par les 5 critères suivants.

  1. La plainte essentielle est une somnolence excessive, d’une durée d’au moins un mois (ou moins en cas d’hypersomnie primaire récurrente), comme en témoignent des épisodes de somnolence prolongé ou des épisodes de sommeil diurne survenant presque tous les jours.
  2. La somnolence excessive est à l’origine d’une souffrance marquée ou d’une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants.
  3. La somnolence excessive n’est pas mieux expliquée par une insomnie, ne survient pas exclusivement au cours d’un autre trouble du sommeil (par ex., une narcolepsie, un trouble du sommeil lié à la respiration, un trouble du sommeil lié au rythme circadien ou une parasomnie) et ne peut pas non plus être expliquée par une quantité insuffisante de sommeil.
  4. La perturbation ne survient pas exclusivement au cours d’un autre trouble mental.
  5. La perturbation n’est pas liée aux effets physiologiques directs d’une substance (par ex., une substance donnant lieu à un abus, un médicament) ou d’une affection médicale générale.

La maladie est dite récurrente s’il existe des périodes de somnolence excessive d’une durée d’au moins trois jours, survenant plusieurs fois par an, pendant au moins 2 ans.

« Back to Glossary Index

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de