Sommeil et obésité

“si une femme manque de sommeil, la grhéline, hormone de la faim augmente – entraînant une tendance à manger plus, ” et “Les gens qui manquent de sommeil, connaissent également une diminution de la leptine, l’hormone qui nous empêche de nous dire de s’arrêter lorsqu’on arrive à satiété.” (Dr Michael Breus)

Ne pas réduire son temps de sommeil entraîne immédiatement des avantages évidents : plus d’énergie, moins de désir pour la nourriture, de même qu’une diminution rapide du poids, une meilleure l’humeur, et une meilleure forme physique.

(Pour lire l’ensemble de cet article sur le site Health News, d’origine américaine)

Cependant, l’article que j’ai trouvé le plus intéressant et complet sur le sujet est celui du Docteur Royant-Parola. Elle fait le point de la question en analysant les différentes recherches sur la question, sans oublier de mentionner les contradictions qu’apportent obligatoirement toute étude scientifique.

Sur le Web – voir l’article du Docteur Royant-Parola :

Maigrir en dormant ?

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
Retour en haut de page