Que faire pour bien dormir ?

Quelques conseils généraux

Si vous pensez que vos nuits se passent bien et que vous vous réveillez tous les matins en forme, dynamique, heureux de vivre et plein d’entrain, surtout ne lisez pas ces conseils ; ils ne  vous apporteront rien.

  • Prenez soin de votre chambre. On ne dort jamais bien dans un “foutoir”. Ceci est surtout vrai pour les adolescents .

  • Dormez dans un endroit rassurant, confortable, calme et reposant.
  • Choisissez bien votre mode de couchage. Vous y passez 8 heures sur 24 : 1/3 de votre vie,
  • Vérifiez la dureté du matelas : un lit trop ou pas assez dur peu provoquer des maux de dos.
  • Changez le régulièrement. Sachez que l’espérance de vie d’un matelas en matériau moderne est largement inférieure à celle d’un humain.
  • Maintenez votre literie en bon état : aérez-la ainsi que votre chambre tous les jours.
  • Dormez dans des draps propres pour éviter, entre autres choses, mauvaises odeurs et multiplication des acariens.

  • Protégez-vous des agressions extérieures : isolez-vous du bruit et masquez autant que possible la lumière. Selon les études récentes sur la mélatonine, le cerveau se restructure plus dans le noir complet qu’à la lumière du jour.

  • Maintenez l’air de votre chambre à une température entre 16 et 18° C, mais évitez de prendre froid en vous couvrant car la température du corps baisse de quelques degrés au cours de la nuit.

  • Humidifiez l’air votre chambre, en posant une serviette humide sur le radiateur ou en installant un humidificateur.

  • Évitez d’utiliser les produits modernes odorants et les bâtons d’encens : ils peuvent être facteurs d’allergie.
  • Masquez autant que possible l’affichage de l’horloge.
  • Ne pensez pas que le temps passé à dormir est un temps inutile et perdu : non seulement c’est une phase de restauration nécessaire, mais encore cette idée peut devenir particulièrement stressante.

 Au cours de la journée

  • Attention aux médicaments que vous prenez. Si vous avez des doutes, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien.

  • Pas de stimulants, café, alcool, vitamine C, médicaments excitants ou éveillants en fin d’après-midi.

  • Les siestes qui dépassent 20 minutes ne sont plus des siestes. Vous commencez alors une autre phase de sommeil qui pourrait perturber votre sommeil de nuit.

  • Évitez de vous trouver ou de provoquer des situations stressantes : apprenez à vivre et à diminuer les situations qui provoquent votre stress.

Dans la soirée

  • Pas d’activités physiques ou dynamiques comme le sport ou un travail intellectuel trop important.

  • Au cours du dîner, ne mangez pas d’aliments trop lourds ou trop légers à digérer : – trop lourds, le travail de difficile digestion peut perturber la nuit, – trop légers, les éventuels manques ou carences alimentaires ne vont pas permettre de bien dormir.

  • Ne buvez pas trop de liquide car, à moins d’avoir une vessie aux énormes capacités, vous serez réveillé et vous serez obligé de vous lever. Se rendormir très vite peut alors se révéler difficile ou cela peut perturber la suite du sommeil.Attention à la tentation de se retenir de vider sa vessie pour, malgré tout, continuer à dormir. Les champions, capables d’un tel exploit, risqueraient des complications rénales en s’intoxiquant avec leur propre déchet, par engorgement des circuits de détoxication.

  • Faites confiance à votre horloge biologique en vous couchant et vous levant à horaires aussi réguliers que possible.
  • Petite astuce : avant de vous endormir : demandez à votre cerveau de faire son travail et de vous réveiller à l’heure que vous avez prévue. Vous verrez que cela marche avec un patient entraînement et vous ferez l’économie d’un réveil bruyant.

Au cours de la nuit

  • Vous pouvez cependant vous coucher en pensant que le sommeil, comme d’habitude, va s’installer de suite puis insidieusement, pendant l’endormissement, votre cerveau se met à “redémarrer”. Ce ne sont pas des pensées hypnagogiques qui peuvent précéder les sommeils , ce sont les soucis de la journée qui vous reviennent. La journée du lendemain vous inquiète et vous essayez vainement de planifier, de telle sorte que vous n’arrivez plus à maîtriser cet emballement de votre esprit et que votre sommeil s’éloigne. Cela peut être fréquent si vous êtes une personne anxieuse. Recourez alors à toutes les techniques de relaxation et de concentration sur les sensations de votre corps pour déconnecter votre cerveau des inquiétudes de la journée à venir.

  • Le lit a été inventé principalement pour notre sommeil.

  • Essayez de ne jamais y introduire de télévision elle risquerait d’y prendre racine.
  • Ne tombez pas dans la “facilité” qui consisterait à économiser l’espace en faisant de votre chambre et de votre lit, l’espace à tout faire, même y manger. Cultivez la différence des espaces !

  • Si vous ne pouvez pas vous endormir, levez-vous. Ayez une activité calme et reposante, comme lire en dehors de votre lit et patientez jusqu’au prochain  cycle de sommeil pour vous recoucher. Dans ce cas, il est important d’apprendre à repérer les signes que votre corps et votre esprit vous donne et de ne pas les ignorer.

Au moment du réveil

  • Levez-vous dès que vous êtes réveillé. Si vous vous rendormez alors, vous risquez de vous réveiller brusquement en cours de cycle, de vous sentir “vaseux” ou d’avoir mal à la tête

  • Tous les professionnels dont l’activité est centrée sur le corps et ses expressions conseillent de se lever en douceur.

  • Prenez le temps psychologique de revenir à la réalité en évitant de le faire avec un réveil-matin trop agressif si vous avez la nécessité d’en utiliser un.

  • Avant de quitter votre lit, étirez-vous lentement pour détendre et échauffer vos muscles. Vous pouvez faire quelques exercices rapides en utilisant les différentes techniques de prise de conscience du corps, de yoga ou de relaxation.

  • Baillez, si vous en ressentez l’envie et autant que vous le souhaitez, pour vous oxygéner.
  • Exposez-vous progressivement à la lumière, de préférence celle du jour qui aide à régler votre horloge biologique.

  • Prenez une douche revigorante et rapide.

  • Prenez un petit déjeuner solide et équilibré. Il devrait vous apporter le quart de vos besoins énergétiques pour la journée.

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de