Mieux comprendre le sommeil lorsqu’on souffre d’un handicap

Comprendre le sommeil de son enfant et l’aider à trouver son rythme est un exercice difficile pour tout parent. Les choses se compliquent singulièrement quand l’enfant développe une maladie ou présente un handicap mental. Des crises d’épilepsie parfois longues à diagnostiquer comme telles, un retard psychomoteur, une psychose infantile, sont autant de troubles qui désorientent les parents qui ne trouvent pas toujours le support suffisant au niveau médical.

D’autant qu’il y a de l’angoisse en plus. Les associations viennent alors remplir ce vide pour aider les patients à se sentir moins seul. Le Réseau Lucioles joue ce rôle remarquablement.

Très dynamique, il lance une enquête sur le sommeil des personnes présentant un handicap mental sévère. Cette enquête s’adresse à tout parent de personne handicapé. Plus la participation sera important plus les données permettront d’identifier au mieux les situations problématiques et de mettre en place es stratégies pour les soulager.

Le Réseau-Lucioles s’est tourné vers le centre de référence sur les pathologies rares du sommeil de l’enfant dirigé par Patricia Franco pour mener cette enquête.

Sur le Web: cliquez pour lire cet article

Si cette enquête vous intéresse rendez-vous sur le site du réseau : Questionnaire sur les troubles du sommeil adapté à l’enfant handicapé

Et participez, tout simplement !

Dr Sylvie Royant-Parola

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de