Visio point H1N1

Narcolepsie et vaccination contre la grippe A(H1N1) – janvier 2022

Maître Joseph-Oudin, du cabinet Dante, assisté de ses deux collaboratrices, maître Sophie de Noray et maître Camille Lafon, fait un point sur l’actualité, l’état des avancées des dossiers des indemnisations des victimes de la vaccination contre la grippe A(H1N1) de 2009.

Il nous explique sur ce qui peut freiner, ce qui peut rendre les procédures parfois un peu lentes. Il encourage ceux qui n’auraient pas encore débuté les dossiers et qui se posent des questions à entamer la procédure.

Certains participants à la visioconférence ont pu poser leur question et témoigner en direct. Cela en plus des questions qui ont pu être posées dans le tchat.

Extrait : Introduction de Maître Joseph-Oudin

… L’ANC a pu proposer à ses adhérents ou à des victimes qui les contactaient de prendre contact avec nous. De notre côté nous avons souvent et plus souvent et même toujours proposé à nos clients de se rapprocher de l’ANC et d’adhérer et de participer aux discussions qui étaient mises en place. Notamment quand c’était encore possible des discussions à l’Hôtel-Dieu par exemple.

Notre mission a été d’aider les victimes et nous souhaitions avec mon associée Sophie avec Camille vous faire un petit point et participer à votre échange sur ce sujet.

Aujourd’hui que vous ayez à l’esprit quelques de quelques données chiffrées :

Il reste environ 75 dossiers en cours de constitution et à saisir devant les dispositifs d’indemnisation. Et environ une cinquantaine de dossiers sont encore dans le processus d’indemnisation.

L’indemnisation se fait devant l’oniam.

L’Oniam est un dispositif public d’indemnisation des accidents médicaux et des maladies iatrogènes en règle générale. Par exemple, si au détour d’un acte de soin, vous développez une infection nosocomiale ou s’il y a une difficulté, ce dispositif peut indemniser.

En plus, la loi lui a donné compétence et mission d’indemniser les conséquences de la vaccination contre la grippe h1n1 de la campagne de 2009. Nous avons donc dès le départ déposé des dossiers à l’Oniam. C’est ce ce dispositif là qui indemnise les victimes pas sans difficultés. On va vous expliquer un peu les difficultés qu’on a essuyées et les batailles que nous avons gagnées contre l’Oniam et les difficultés qu’il nous reste à surmonter.

En résumé

Mais là, la position en résumé que nous pouvons vous exposer aujourd’hui, c’est qu’on y arrive. On y arrive même si nous avons encore des difficultés. Ce dispositif permet une indemnisation certes pas toujours suffisamment, pas assez rapidement, pas toujours suffisamment parfaitement mais on y arrive.

Je voudrais là rappeler aux victimes qui nous écoutent et aux gens qui pourraient voir votre vidéo qu’il faut faire les démarches d’indemnisation et que

si on fait rien on est sûr de ne pas y arriver

et que notre métier à nous c’est d’essayer de débloquer les dossiers et d’arriver à obtenir des indemnisations.

0 0 votes
Notation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Retour en haut de page