Forums de la narcolepsie et hypersomnie idiopathique
Share:
Notifications
Retirer tout

Demande de RQTH refusée 2 fois

5 Messages
4 Utilisateurs
0 Likes
3,258 Vu
lorris42
(@lorris42)
Messages: 2
Membre Membre
Créateur du sujet
 

Bonjour à tous,

Je suis narcoleptique (avec cataplexie), suite à la vaccination contre la grippe H1N1.
Le diagnostic de la narcolepsie s'est fait assez tard (il y a seulement 3 ans), et j'ai fait ma première demande de RQTH il y a maintenant 2 ans environ. Elle a été refusée, et, comme j'étais étudiant à l'époque, le refus étant arrivé en période scolaire, nous n'avions pas fait appel. 
Suite à des difficultés à trouver du travail durant l'année dernière (je vis à la campagne et je ne peux pas passer le permis, donc c'est assez difficile de trouver du boulot, dans une zone où il n'y en a déjà pas énormément), j'ai décidé de refaire une demande et j'ai pris conseil auprès d'une assistante sociale pour ce faire. Elle m'a dit que si jamais ma demande était à nouveau refusée, il fallait que je fasse appel de la décision. Je viens de recevoir la notification de refus de la MDPH. Je compte donc faire appel de la décision, mais le soucis, c'est que je ne sais pas du tout quoi leur dire de plus que ce que j'ai déjà mis dans la demande initiale.
J'aimerais savoir si des gens dans un cas de figure similaire au mien ont réussi à obtenir une RQTH alors que leur demande avait été refusée, et si oui, quels arguments / pièces complémentaires ont-ils fourni pour ce faire.
Merci d'avance, 

Lorris.

 
Posté : 10/06/2019 19:18
axeldusud
(@axeldusud)
Messages: 16
Membre Membre
 

Personellement, j'ai obtenu du premier coup une rqth et idem lors du renouvellement. Je n'ai mis aucun document particulier, juste rempli le formulaire. Il me semble que la RQTH tient compte du handicap en situation de travail ou pour le dire autrement pour le même handicap tu peux ou non avoir une RQTH en fonction de ton travail. Exemple, il te manque le pied gauche: tu es agent d'accueil pas de RQTH car tu restes assis toute la journée. Si agent d'entretien RQTH car tu te déplaces toutes la journée.

Aussi, je pense que si tu travaillais tu aurais eu ta RQTH

 
Posté : 14/06/2019 15:16
lorris42
(@lorris42)
Messages: 2
Membre Membre
Créateur du sujet
 

Bah le truc c'est que de mon point de vue, la RQTH me permettrait d'accéder plus facilement à l'emploi dans le coin pommé où je me trouve, car les entreprises y gagnent à embaucher quelqu'un qui a un handicap. Et sans ça je passerais toujours après les autres candidats, n'ayant pas le permis (même si je peux me déplacer sans trop de soucis, mais ça il s'en foutent, ils voient juste que j'ai pas le permis). Donc c'est un peu le serpent qui se mord la queue. Il me faudrait un boulot pour avoir la RQTH, mais il me faudrait la RQTH pour avoir un boulot. Youpi...

 
Posté : 18/06/2019 13:48
Bleizy07
(@bleizy07)
Messages: 6
Membre Membre
 

Salut

 

Pour ma part je n'ai jamais eu de RQTH, j'avais une reconnaissance de maladie handicapante (après pour les formation et pour les entreprises ça t'ouvre les mêmes droit que les travailleur handicapé).

 

Apres sache le, Cela n'est intéressant que pour les moyennes ou grandes entreprises.

Et dit toi aussi que le dire c'est quitte ou double. La maladie étant très mal connu, les employeurs se font très souvent une mauvaise opinions. Ils mélangent très souvent narcolepsie et feignantise.

Après les aides apportées pour les travailleurs handicapés ne sont pas négligeables, il est vrai que ça peut en intéresser certain.

 
Posté : 15/10/2022 18:42
clr45
(@clr45)
Messages: 9
Membre Membre
 

Je crois qu'on a eu un joli déterrage... La question a été posée il y a 3 ans.

Quoi qu'il en soit..

Dans une demande rqth

- On joint les bilans des examens sommeils et de tout ce qui a contribué au diagnostic.

- On joint l'avis médical de son specialiste du sommeil. Et on veille à ce qu'il indique que notre maladie nous handicape (s'il coche que quelque soit les situations on fait tout sans difficultés, ça ne peut pas aboutir !). En clair, c'est le fruit de l'échange patient/médecin qui lui permet de remplir le formulaire. C'est donc mieux qu'il le fasse pendant une consultation

- on explique avec ses mots, à sa façon en quoi notre maladie nous empêche de... Nous contraint. Ce n'est pas facile, surtout si l'on n'a pas connu une vie sans la maladie. 

- de là, dans le projet pro, on explique pourquoi la rqth nous serait utile (je ne peux pas conduire, mais on me demande le permis pour trouver un emploi)

Et surtout, on n'attend pas d'être dans une situation compliquée pour faire la demande. Ce n'est pas une démarche facile, mieux vaut la faire quand on pense ne pas en avoir besoin, pour l'avoir le jour où. D'autant que c'est long, surtout s'il y a des recours. 

Se faire aider par une assistante sociale c'est vraiment bien d'ailleurs.

Il ne faut d'ailleurs pas hésiter de demander la carte de priorité dans les transports. Tant qu'on y est à faire une demande de rqth. 

On hésite souvent à demander, on pense souvent qu'on n'a pas besoin, mais ça peut réellement aider. D'autant que dans le cas d'une recherche d'emploi il y a des dispositifs d'accompagnement prévus quand on a une rqth. 

Enfin, pour des soucis dans les démarches, il me semble que les correspondants locaux de l'asso sont de bons interlocuteurs pour aiguiller

Pour trouver comment formuler ses difficultés consulter la doc du site :

Le guide hypersomnies et parcours pro

La fiche handicap de sa maladie (voir aussi sur Orphanet)

Une dernière chose : quand on a obtenu une rqth. Rien nous oblige à le dire. Y compris au médecin du travail. Mais en parler au médecin du travail c'est plus que judicieux.

Quelle que soit la taille de la boîte un salarié doit toujours avoir accès à un médecin du travail. Un médecin du travail peut demander des aménagements (horaires, organisation du travail etc). Il le fait en respectant le secret médical. Il ne donne pas les raisons médicales. 

Dans une petite entreprise, des aménagements peuvent être plus difficiles à obtenir, mais pas tous. 

Et on ne censure pas à l'avance. On en parle avec le médecin du travail et on y réfléchit à 2 fois avant de baisser les bras : ce qui compte le plus c'est notre santé ou la petite boîte dans laquelle on bosse aujourd'hui... ? Demain la maladie sera toujours là, mais sera-t-on toujours dans cette petite boîte où l'on ne peut pas obtenir d'aménagement selon son handicap ?;-)

Ce message a été modifié Il y a 2 mois par clr45
 
Posté : 16/10/2022 09:10
Share:
4 1 vote
Notation de l'article
close

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 938 autres abonné·es.
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Retour en haut de page