Forums de la narcolepsie et hypersomnie idiopathique
Etudiante en médeci...
 
Share:
Notifications
Retirer tout

Etudiante en médecine et narcoleptique

2 Messages
2 Utilisateurs
0 Likes
780 Vu
(@pellcam)
Messages: 5
Membre Membre
Créateur du sujet
 

Bonjour à tous 😊,

Narcoleptique depuis mes 14-15 ans (très surement post-vaccin H1N1), j'ai toujours plus ou moins réussi à camoufler ma maladie, je n'ai jamais souffert de dépression et je suis très bien entourée et soutenue par mes proches, je ne prends actuellement aucun traitement (Modiodal peu efficace en comparaison aux siestes 😛 ).

Je me suis lancée dans des études de Médecine car cela me passionne (et j'avoue aussi que je devais être un peu dans le déni de ma condition à l'époque 😓) . Je suis actuellement en 5ème année : l'organisation est telle que nous sommes en stage à l'hôpital en 1/2 journées, ce qui me permet de rentrer faire la sieste et de vivre normalement le reste de ma journée. J'ai des gardes (18h-8h) depuis l'année dernière : en faisant une sieste préventive l'après-midi et sans traitements, je reste éveillée sans faire de crises d'accès de somnolence, ce qui me rassure. En stage, pendant les visites professorales interminables, il m'arrive très souvent de "piquer du nez" et je sens les regards incompréhensifs de mes camarades +/- de mes chefs : là je ressens un mélange de honte et d'envie de leur expliquer ma situation, mais je préfère toujours ne rien dire.

Seulement l'internat se rapproche (7ème année) et je devrai alors être toute la journée à l'hôpital et parfois enchainer sur des gardes. Je sais que la plupart des spécialités ont des internats difficiles, avec des horaires peu compatibles avec un rythme de sommeil sain ;

Ainsi, je me pose des questions par rapport à mon futur en tant que professionnelle de santé : si des étudiants en santé ou des médecins/infirmiers/paraméd lisent ce message, n'hésitez pas à me répondre, cela m'intéresserait beaucoup d'échanger à propos de nos modes de vies etc.

Merci de m'avoir lue et bonne année 2022 🍾 

Ce sujet a été modifié Il y a 1 an par Camille
 
Posté : 01/01/2022 23:42
Étiquettes du sujet
(@barbouille)
Messages: 3
Membre Membre
 

@pelicam bonjour Camille, je suis étudiante en médecine en 6e année en France, et clairement en errance thérapeutique sur une hypersomnie idiopathique depuis 3 ans… c’est difficile. Après une polysomnographie qui a conclu comme tel, mes 14h de sommeil par jour voire plus, le neurologue qui me claque la porte au nez et me dit que c’est psy. Soit. Moi désespérée: psychiatrie —> venlaflaxine pendant 6 mois, va mieux. Depuis l’arrêt de cette molécule, mon état fluctue entre grosse dormeuse et hypersomniaque de la à m’endormir n’importe où. Toujours dans ce nuage permanent la journée. Sans compter les nombreux réveils le matin… j’ai perdu toute concentration, j’oublie mes cours à mesure beaucoup plus rapidement que mes camarades… bref rien de très rassurant. Je te conseille de remettre un petit ordre dans tout ça avant de commencer la 6e année qui sera très fastidieuse. Bon courage je reste à ta dispo ici ou sur d’autres réseaux ! 
d’ailleurs si un neurologue spécialiste passe par là pour me donner un avis… je suis en errance médicale et désespérée

 
Posté : 06/01/2022 04:45
(@pellcam)
Messages: 5
Membre Membre
Créateur du sujet
 

Salut ! 

Merci pour ton témoignage,

j'espère que la 6ème année se passe "bien"

je reste également à ta disposition pour échanger

 
Posté : 14/04/2022 22:44
Share:
4 1 vote
Notation de l'article
close

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 941 autres abonné·es.
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Retour en haut de page