Forums

aménagement d’epreuve  

  RSS

0

Bonjour, je suis diagnostiquée depuis un peu moins d’un an d’une narcolepsie de type 2. Je suis actuellement en deuxième année de Prépa HEC, cela devient très difficile à cause de la fatigue quotidienne, et du retard que je prends à force de dormir très souvent en cours. Donc si quelqu’un a des conseils, pour s’en sortir dans des études qui demandent beaucoup de travail je suis preneuse. 

Je peux aussi bénéficier d’un aménagement d'épreuve aux concours. Il me demande un avis de l'établissement pour justifier l’impact de la narcolepsie sur ma scolarité. 

Je voulais savoir si quelqu’un en a déjà fait car mon directeur me demande de le rédiger mais je ne sais pas trop quoi mettre dedans... 

 
1

Bonjour, 

Tout d'abord, merci pour votre message qui me rassure....Ma fille, narcoleptique, est en seconde et se demande si certaines filières lui seront fermées du fait de sa maladie. Et de voir que vous vous en sortez en prépa, c'est plutôt encourageant ! Bravo !

Le traitement est il adapté ? Après un an de tâtonnements, ma fille a enfin trouvé ce qu'il lui convient, elle ne s'endort plus en cours. Quel soulagement !

Ensuite, elle a obtenu un tiers temps pour tous les contrôles et examens. Le médecin scolaire a même rajouté, sans qu'on en fasse la demande, la conservation des notes et une tierce personne pour la secouer si' elle s'endort pendant les épreuves. C'est le médecin du centre national de référence qui a fait le courrier. Il explique que la narcolepsie est une maladie invalidante, responsable de troubles de l'attention et de la vigilance, malgré une prise en charge médicamenteuse. Je cite "Ce handicap  être responsable d'un préjudice au niveau de ses performance scolaires et je vous demande de faire le nécessaire pour qu'un tiers temps supplémentaire puisse être organisé pour ses examens scolaires". Voilà, j'espère que ça vous apportera quelques billes. Et n'hésitez pas à demander une lettre du médecin spécialiste qui vous suit, ça aura certainement plus de poids.

 

Bon courage !