Marie-Claire : ils sont otages du sommeil

Notre présidente ainsi qu’un de nos adhérents ont accepté de dévoiler leur maladie et leur parcours pour sensibiliser les lecteurs du journal Marie-Claire.

Article à retrouver en ligne

L’ANC oriente Manon vers l’unité du CNRNH à Montpellier. “Là, j’ai eu l’impression d’être comprise et de commencer le premier jour du reste de ma vie.”

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de