Franck Bouyer, le retour du cycliste narcoleptique

Souffrant de la maladie du sommeil, il ne pouvait pas se soigner et courir, le médicament utilisé figurant sur la liste des produits interdits. Il bénéficie d’un nouveau traitement. (à suivre)

Très bonne analyse sur :https://temporalites.revues.org/2096

Lorsqu’un cas de narcolepsie met à l’épreuve la lutte antidopage

Il est à noter enfin que si l’ANC a été initiateur d’une action pour le soutenir, ce dernier n’a jamais pris contact avec notre association. C’est son médecin sportif, à l’époque de ses problèmes, qui avait pris contact avec nous. Pour Franck Bouyer, “il n’est jamais trop tard pour bien faire” et devenir l’un des “parrains” de notre association par exemple.

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
Retour en haut de page