Charcastik

narcolepsie sans cataplexie

Avatar

Narcolepsy with long sleep time : a specific entity ?

Introduction Les patients présentant une forme classique de narcolepsie reportent des épisodes de somnolence irrépressibles (avec ou sans cataplexie), un sommeil de nuit normal ou fragmenté, et font de courtes siestes récupératrices. Cependant, avec l’enregistrement polysomnographique de longue durée, nous avons identifié des patients narcoleptiques ressemblants aux patients atteints d’hypersomnie idiopathique.

Sommeil et obésité

“si une femme manque de sommeil, la grhéline, hormone de la faim augmente – entraînant une tendance à manger plus, ” et “Les gens qui manquent de sommeil, connaissent également une diminution de la leptine, l’hormone qui nous empêche de nous dire de s’arrêter lorsqu’on arrive à satiété.” (Dr Michael Breus)

Mécanique moléculaire en médecine et nouvelle classification des maladies

Elias Zerhouni répond à Eléna Sander (…) ” La biologie moléculaire est l’avenir de la médecine. Grâce aux nouvelles technologies d’analyses et d’imagerie, on est en train de comprendre qu’une même maladie – un ensemble de symptômes visibles – peut être sous-tendue par des désordres différents. (…)”

Ces neurones qui déclenchent ou empêchent le rêve

(extraits de l’article) « Le sommeil de chacune de nos nuits est essentiel pour notre repos, tant physique que psychique. La phase de sommeil pendant laquelle nous rêvons, ou sommeil paradoxal, pourrait même contribuer au maintien de notre identité psychologique. Elle est aussi importante pour la mémoire. Paradoxale, cette phase l’est car elle associe une absence …

Ces neurones qui déclenchent ou empêchent le rêve Lire la suite »