Les céphalées nocturnes n’empêchent pas de lire


jeudi 19 novembre 2009 par Marcel Rousseau

Décrite il y a vingt ans, la céphalée hypnique ou céphalée paroxystique du sommeil est une maladie rare.

Si elle affecte surtout les personnes âgées, elle débute avant 50 ans dans plus de 20% des cas et prend le masque de la migraine dans plus de 30% des cas comme le montre une étude française.

Contrairement à ce que l’on observe en cas de migraine vraie, les sujets se réveillent pour manger ou prendre un café et lire ou regarder la télévision. Ces maux de tête nocturnes pourraient entrer dans le cadre des céphalgies autonomes du trijumeau.

Sur le Web: Cliquez pour accéder à la revue presse santé
Cephalagia, septembre 2009.
Répondre à cet article