Un mail reçu par le secrétariat permet à l’ANC d’intervenir.

images (1)

Divers échanges de mails ont lieu. La Correspondante Locale Bretagne va rencontrer cette Maman.

L’ANC contacte le Professeur Yves Dauvilliers en lui posant la question : que pouvons-nous faire ? Il répond en demandant plus d’informations sur l’établissement dans lequel se trouve ce garçon, s’il existe des résultats d’examens et tests médicaux.
Toutes les pièces demandées lui sont fournis, il dit : OK, je peux le prendre en charge.
Reste à savoir si ce jeune va pouvoir voyager et comment, avec quel traitement.

Résultat :
La Maman envoie, le 3 novembre 2015, un mail pour dire : merci à vous, je suis avec mon garçon dans l’ambulance en direction de Montpellier